Règles de modération

Au menu

Principes de modération

Liberté de publication

Les membres des Vélos Migrateurs sont libres de publier leurs billets et commentaires, sans que ceux-ci ne soient contrôlés au préalable par l'équipe de modération. Cette liberté est donnée sur la base d'une confiance accordée a priori.

Auto-discipline

Il va de soi qu'en retour il est attendu des contributeurs qu'ils tempèrent eux-mêmes leurs propos, et respectent les règles du site. (Et la loi !)

Notes et Karma

Le système de notes positives ou négatives vise à encourager la production de contenus de qualité. Les billets et commentaires plébiscités par la communauté (notes positives) se trouvent mis en valeur, tandis que les contenus inappropriés ont toutes les chances de recevoir des notes négatives, qui, trop nombreuses, peuvent induire des restrictions pour l'auteur.

Modérateurs

La confiance et les incitations d'un système de votes ne suffisent évidemment pas à empêcher certains débords. À ce titre, l’équipe de modération du site se réserve le droit de bloquer (ou même purement et simplement supprimer) toute contribution publique si son contenu ne respecte pas les critères définis ici.
Un utilisateur qui outrepasserait à répétition les principes de modération se verrait en outre exposé au blocage temporaire ou à la suppression définitive de son compte d'utilisateur.

Règles de modération

Respect mutuel

Faut-il préciser que les insultes, les propos racistes, sexistes, ou autres élégances du genre sont absolument proscrits ?

Il est évidemment attendu que les échanges entre membres se fassent sur le ton de la courtoisie. Les divergences d'opinions peuvent parfaitement être discutées dans le respect mutuel. Attention aux exagérations et aux opinions tranchées, qui sont susceptibles d'entraîner des réactions sèches. Les utilisateurs sont invités à ménager la susceptibilité de leurs interlocuteurs, afin de ne pas susciter de réactions de défense agressives.

Respect de la loi

Les contributions des membres doivent impérativement respecter la loi. La moindre ambiguïté sur la légalité d'un contenu entraînera son blocage.

Rappelons notamment le principe de non-discrimination (donc toute distinction opérée entre les personnes sur le fondement de leur origine, de leur sexe, leur situation de famille, leur grossesse, apparence physique, vulnérabilité économique, patronyme, lieu de résidence, état de santé, handicap, mœurs, orientation sexuelle, identité de genre, âge, opinions politiques, activités syndicales, de leur appartenance ou de leur non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une Nation, une prétendue race ou une religion déterminée ; etc.).

Les propos diffamatoires sont interdits également.

La pornographie est proscrite (présence de mineurs).

Le droit d'auteur doit également est respecté. Soulignons en particulier le cas des images, qui ne peuvent être reproduites sans l'accord de leur auteur. Attention également aux morceaux de musique sur les vidéos que vous publiez.
Les oeuvres reproduites sans autorisation seront supprimées.

Il n'est pas non plus permis de créer des liens vers du matériel contraire à la loi.

Abus et hors-sujets

Un seul compte est autorisé par personne. Les contenus et les comptes de spam seront supprimés.

Les sujets traités, en particulier dans les billets, doivent avoir trait d'une façon ou d'une autre au voyage ou à la randonnée à vélo.

Le prosélytisme politique ou religieux est exclus, de même que les controverses sociétales (avortement, peine de mort, sexualité, laïcité, désobéissance civile, géopolitique…).

Les billets consistant uniquement en un lien vers des sites tiers (même avec une brève introduction) ne sont pas admis. Le contenu doit se trouver directement dans le billet.
La page Ailleurs sur le web propose cependant une alternative pour le partage de liens (sites web, posts de blogs, chaîne Youtube...).

À ce jour, Les Vélos Migrateurs ne dispose pas d'un système approprié de journaux de route.
Afin de ne pas saturer le flux éditorial, ceux-ci doivent donc se réduire à la publication d'un seul billet toutes les deux semaines, au maximum.
Une alternative consiste à publier le journal dans un unique billet que l'ont met à jour régulièrement. Un commentaire peut servir à avertir les personnes abonnées au journal qu'une mise à jour vient d'avoir lieu.