Sacoches de voyage Decathlon Riverside

Sacoches de voyage Decathlon Riverside
Les Vélos Migrateurs est un média participatif
Racontez-nous vos voyages

Prometteuses pour le long-cours, les nouvelles sacoches pour porte-bagages avant et arrière de Decathlon n’ont rien à envier à la concurrence.

Par

Si Decathlon avait déjà à son catalogue plusieurs modèles de sacoches économiques, ceux-ci ne présentaient pas tous les détails ni peut-être la robustesse leur permettant de tenir la comparaison avec les produits proposés par Ortlieb, Vaude, Carradice ou d’autres marques emblématiques du voyage à vélo.
Deux nouvelles sacoches sont cependant parues en cette fin d’année, prévues pour un usage plus poussé.

À l’exception de leurs dimensions, ces deux modèles ont la même conception. Tandis que la sacoche 24L semble indiquée pour un usage sur porte-bagages arrière, la sacoche 14L devrait pouvoir être montée aussi bien à l’arrière qu’à l’avant.

Ces volumes de 14 et 24 litres sont un peu au-dessus de ce que propose généralement la concurrence, qui s’inscrit plutôt dans les 12 et 20 litres. Sur un jeu de quatre sacoches, voilà qui représente une douzaine de litres environ (soit l’équivalent d’une sacoche avant supplémentaire). Évidemment, le poids s’en ressent, et ces sacoches excèdent chacune d’une bonne centaine de grammes ce que proposent généralement les autres marques. Mais ce critère n’est souvent pas celui qui prévaut pour les voyageurs au long-cours.

Sacoche avant/arrière Sacoche arrière
Volume : 14 L
Poids : 980 g
Dimensions : 50 x 23 x 20 cm
Charge maximale : 8Kg
Tarif : 55€ l’unité
page web
Volume : 24 L
Poids : 1180 g
Dimensions : 50 x 28 X 20 cm
Charge maximale : 14 kg
Tarif : 60€ l’unité
page web

Fait inhabituel chez Decathlon, le tarif de ces sacoches est du même ordre que ce que propose la concurrence, à qualité comparable. Cela fait partie d’une nouvelle stratégie de la marque, qui choisit maintenant de proposer certains produits de plus grande qualité, en vente à distance uniquement, sur son site internet.
Ces sacoches ont néanmoins en termes de tarification un petit atout sur les leaders actuels du marché : elles sont vendues à l’unité, ce qui peut s’avérer intéressant pour remplacer une sacoche perdue ou accidentée.
À noter également : une garantie de cinq ans qui met en confiance.

Sacoches de voyage Decathlon Riverside

En termes de conception, nous avons là des produits parfaitement étanches (indice IPX6) aux assemblages thermosoudés. Sur le dessous, une pièce thermoformée rigidifie la sacoche pour permettre de la poser debout au sol sans qu’elle ne s’abîme.

La fermeture se fait par enroulement, maintenue par une sangle et des clips qu’on serrera au choix sur le dessus ou sur les côtés de la sacoche.
Détail original et de bon aloi : la partie femelle des clips et faite d’aluminium, pour plus de solidité. Elle protège également la partie mâle lorsque les deux sont engagées l’une dans l’autre. Riverside avance aussi que la combinaison de ces matériaux assure une meilleure fermeture quelle que soit la météo (peut-être pour des questions de dilatation).
Une bandoulière est fournie avec chaque sacoche pour l’emporter à l’épaule.

Le montage sur le porte-bagages s’effectue en trois points.
En partie haute, deux crochets se referment complètement autour du tube. Pour les rouvrir, on tire sur la poignée de transport ; si bien qu’il suffit de se saisir de la sacoche par sa poignée pour la défaire du porte-bagages. Ce système déjà connu sur les sacoches Ortlieb est d’une grande commodité, tant qu’il n’est pas encrassé… Des adaptateurs en plastique permettent de monter les sacoches sur des tubes de diamètres 8, 10, 12 ou 16mm.
Pour le réglage de la position des crochets, on retrouve la logique du matériel Carradice : un rail en aluminium dans lequel on fait glisser le crochet, avant de le serrer par une vis.
La dent de requin qui permet de plaquer la partie basse de la sacoche contre le porte-bagages coulisse également dans un rail, en plastique celui-ci, qui dans la forme d’un grand sourire offre un vaste panel de positionnements possibles, afin d’éviter les interférences avec diverses pièces du vélo. Ce réglage peut être verrouillé sans outils.

Pas vraiment de compartimentage à l’intérieur des sacoches : juste deux poches plates contre la face arrière. Celles de la grande sacoche sont censées pouvoir contenir un ordinateur portable 13”.
En façade du modèle 24L, un crochet et une sangle cousue en guirlande (daisy chain) permettent de faire bringuebaler un peu de matériel supplémentaire : tongs, mugs ou autres…
Sur les côtés, des supports sont prévus pour le montage d’éclairages à fixation VIOO clip. Des bandes réfléchissantes permettent aussi une meilleure visibilité de nuit.

Tout ceci paraît robuste et bien conçu. À l’évidence, Decathlon a décidé de s’instaurer comme une nouvelle référence d’un secteur en pleine expansion.

Sacoches de voyage Decathlon Riverside

L’équipement présenté ici pourra également être complété dans la même gamme par les sacoches de bikepacking que Riverside a conçues d’un même élan.

Pour recevoir par email les nouvelles publications, inscrivez-vous.
Écrire un nouveau commentaire
Recevoir par email les commentaires publiés sur cette page :
  • Les Cyclomigrateurs, le 22/12/2021 à 11h22
    Il manque toutefois une info, qui peut apparaître anecdotique pour certains mais importante pour d'autres : Où ces sacoches sont-elles fabriqués ?
    Vu le prix et la concurrence, on pourrait espérer que c'est en Europe, voire même en Allemagne comme Ortlieb et Vaude...
    • Erwan, à Les Cyclomigrateurs, le 22/12/2021 à 18h19
      Je n'ai pas l'info. La réponse pourrait être multiple : https://engagements.decathlon.fr/…/s-produits-decathlon
      Decathlon est réputé pour faire produire à bas coûts au bout du monde. Mais je voyais justement aujourd'hui une étude de marché dans laquelle ils interrogeaient leurs clients sur leur intérêt pour des productions locales. Possible qu'ils fassent des efforts de ce côté à l'avenir...
      Personnellement, j'apprécierais aussi de voir davantage de matériaux naturels dans leurs produits. Mais il semble que ce serait aller à l'opposé de leur image de marque...