Un petit tour... épisode 3

Un petit tour... épisode 3
Les Vélos Migrateurs est un média participatif
Racontez-nous vos voyages
Par
5 billets 3 commentaires

Objectif Normandie

Après notre premier mois de voyage (voir épisodes 1 et 2), nous voici rendus à la point du Raz d'où nous continuons notre tour le long des côtes de Bretagne. Les montées "sévères" se succèdent, comme celle à la sortie de la baie des trépassés. Nous revenons le long de la côte Nord de la pointe sud de Bretagne par Douarnenez avant de nous poser dans un camping magnifiquement arboré et entretenu avec vue sur la mer d'Iroise d'où nous admirons un magnifique coucher de soleil. 

Un petit tour... épisode 3

En essayant d'éviter les grand axes routiers, nous nous dirigeons vers la presqu'île de Crozon. Un premier crochet par la pointe de Pen'hir et ses tas de pois, avant de nous poser pour déjeuner à Camaret sous nos serviettes de bains pour faire un peu d'ombre tant le soleil cogne. L'après-midi nous allons jusqu'à la pointe des Espagnols: Brest est à quelques Kms à vol d'oiseaux, et même si nous voulons y aller, il nous faudra d'abord parcourir plus de 80Kms pour contourner l'immense rade!

Avant d'atteindre Brest lors de ce contournement, nous visitons les magnifique villages de "Le Faou" ainsi que celui de Daoulas et son abbaye. La température est encore montée d'un cran et nous cuisons sous le soleil près du calvaire de Plougastel qui porte bien son nom.

Lorsque nous arrivons enfin à Brest, mon compteur de vélo indique 48°C en plein soleil! On apprend en fait qu'il faisait ce jour-là 40°C à Brest, ce que les bretons n'avaient jamais vu! Nous décidons de prendre notre troisième journée de repos depuis le départ à Brest et de visiter la ville. Détruite au moment de la 2ème guerre mondiale, elle a été reconstruite de façon un peu anarchique sans forte dominante architecturale. Même le port pourtant fameux et orienté vers la mer, s'avère complètement fermé par des bâtiments de bureaux et non pas ouvert sur des quais touristiques où il ferait bon flâner. Toutefois la ville abrite des endroits de détente sympathiques (comme les ateliers des capucins) et au final nous passons un journée de repos très agréable dans la ville. Le temps est couvert et la température est de nouveau raisonnable...

Lorsque nous quittons Brest, le temps s'est mis à la bruine et la température ne dépasse plus les 25°C! Nous pensions aller plein Ouest, mais au fur et à mesure de notre avancée, le brouillard et la bruine s'intensifiaient. Du coup, on décide de remonter sur Ploudalmézeau, Lannilis et Plouguerneau. Et là, la magie opère: la pluie a cessé, le brouillard dissipé, et malgré le temps encore couvert nous découvrons le magnifique Aber Wrac'h face à l'île vierge. Un endroit magique que l'on reviendra explorer plus longuement sans les vélos chargés... La couleur de l'eau alterne les tons sombres et les zones émeraude. On imagine ce que ça doit être par grand soleil!

En fait il s'avère que cette côte Nord de Bretagne de Plouguerneau à Roscoff, est un enchaînement de paysages sublimes, de baies et de plages magnifiques. Il serait trop long de toutes les citer (ci-dessous plage des Amiet, et la maison des douaniers). Le beau temps revenu, c'est un enchantement pour les yeux. Notre progression est relativement lente pour profiter du paysage!

Un petit tour... épisode 3 

Un petit tour... épisode 3

Il faut toutefois continuer... mais l'enchantement va encore opérer. Après la ville encaissée de Morlaix, nous découvrons avec plaisir des lieux comme Locquirec, Trébeurden ou Trégastel

C'est à partir de là que nous entamons la traversée de la fameuse côte de granite rose jusqu'à Perros-Guirrec, avec Ploumanac'h comme point d'orgue (bien que le temps était encore une fois, un peu voilé). Encore un endroit où il faudra que l'on revienne sans les vélos chargés, car nous n'avons malheureusement pas pu nous promener le long des nombreux sentiers qui bordent la côte. 
Suivent encore des villages très agréables comme Tréguier, où Paimpol où nous faisons halte.

Nous continuons notre route plein Est, en direction de la Normandie. Les paysages somptueux continuent à s'enchaîner: la route des falaises (vers Tréveneuc par exemple), le port de Pléneuf-val-André et les belles plages qui le suivent, le village de Erquy, ... Dans ce village de Erquy, nous nous arrêtons dans un bar pour prendre notre traditionnel café du matin et entamons la conversation avec un ancien cycliste local qui nous demande ce que nous faisons. Nous en sommes déjà à notre 41ème jour et plus de 2900Kms de route. Lorsque nous nous dirigeons au comptoir pour régler les cafés, nous apprenons que ceux-ci ont été payé par ce cycliste si sympathique et touchant... Sans commentaire!

La côte qui mène au cap Fréhel et son phare est sauvage à souhait. Suit le fort La Latte (que nous ne visitons pas car pas d'endroit pour laisser les vélos), Saint-cast-le-Guildo et enfin Dinard où l'on fait étape dans un camping qui rejette les cyclo-campeurs de passage au fond d'un terrain vague... On n'est pas la clientèle favorite!

Nous voulions faire étape à Dinard, car l'idée est ensuite de prendre le bateau-taxi pour arriver à Saint-Malo par la mer: moment magique que d'arriver à la cité corsaire dans ces conditions!

Après une visite superficielle de Saint-Malo (et oui, toujours les vélos...), nous continuons jusqu'à la pointe de Grouin qui nous offre les premières vues sur la baie du Mont Saint-Michel. Le summum sera à Cancale: nous installons nos sièges pliants sur un promontoire face à la baie (point de vue "les Crolles"). Le soleil est radieux, la température douce, et le spectacle juste grandiose. Un grand moment de plaisir et de sérénité... (voir photo en tête de cet épisode)

Suit une longue route bien plate pour contourner la baie et enfin atteindre le Mont-Saint-Michel. Nous connaissions déjà l'endroit, et malgré la foule, notre émotion est à son comble car le mont symbolise une étape importante de notre voyage !! Nous ne resterons toutefois pas longtemps (et n'essayons pas de rentrer dans la ville) à cause de la foule absolument délirante en ce 26 Juillet!. Nous préférons nous poser dans un camping dans la campagne normande un peu plus loin.

Un petit tour... épisode 3

Nous sommes maintenant en Normandie ! La Bretagne aura été une très très belle région à traverser: beaucoup de montée et descente assez raide, beaucoup de petites routes tranquilles, et des paysages à couper le souffle, surtout quand la météo est relativement clémente.
43 jours que nous sommes partis de la maison. Le compteur a passé les 3110Kms et 19250m de dénivelé. 
Le prochain épisode racontera notre traversée de la Normandie, avec le Nord comme prochain objectif !!

Pour recevoir par email les nouvelles publications, inscrivez-vous.
Écrire un nouveau commentaire
Recevoir par email les commentaires publiés sur cette page :