Concours de Machines 2021 : la vidéo

Concours de Machines 2021 : la vidéo
Les Vélos Migrateurs est un média participatif
consacré au voyage et à la randonnée à vélo.
En savoir plus - Nous rejoindre

Chaque année, le Concours de Machines fait rivaliser d'inventivité et de savoir faire les fabricants artisanaux de vélos. La thématique de cette année était particulièrement orientée itinérance.

Historiquement initié en 1903, le concours des machines avait connu ses heures de gloire dans les années 1934 à 1949, puis s’était éteint pour près de soixante-dix ans. Jusqu’à ce qu’en 2016 les Cycles Victoire et le Magazine 200 le ramènent à la vie.

Selon un cahier des charges minutieux, les participants doivent proposer un vélo fabriqué de leurs mains, qui dans la foulée d'une inspection scrupuleuse sera mis à l’épreuve du réel.

Cette année, il s’agissait de présenter au jury un vélo capable d'emporter pour trois jours de VTT tout le nécessaire pour cuisiner, dormir, et réparer les pannes.
La question du transport du vélo était également au programme, puisqu’il devait pouvoir être démonté et emporté comme un bagage au standard SNCF.

Concours de Machines

Après une présentation détaillée de leurs créations au jury, les participants ont démontré la pertinence de ces vélos dans le cadre d’une sortie de groupe de trois jours dans le Jura. Belle occasion également de faire se connaître mieux une famille de passionnés.

On regrettera qu’il manque au concours une dimension de partage avec le public. Cette vidéo réalisée par le studio Crealens permet néanmoins de comprendre un peu mieux l'événement, et de jeter un œil sur les vélos présentés.

Pour afficher ce média, vous devez accepter les cookies provenant de :
(Vous pouvez aussi consulter Les Vélos Migrateurs avec Firefox, qui bloque nativement les cookies externes.)

Pour recevoir par email les nouvelles publications, inscrivez-vous.
50 billets 34 commentaires 19 évaluations karma : 76

Après cinq ans passés au Proche-Orient et en Amérique Centrale, ma belle et moi sommes venus au vélo par intérêt pour le voyage. D’abord un tour en notre Bretagne natale, puis quelques équipées sur des terrains plus relevés, et bientôt nous partions pour six mois de route entre Asie du Sud-Est et Asie Centrale.
Il m’est difficile à présent de concevoir un voyage sur un autre mode ; et pour toutes nos vacances ou presque, ainsi qu’un certain nombre de nos week-ends, nous chargeons le matériel de camping pour une échappée vélocipédique au grand air.

Informaticien à mes heures perdues, je suis également le développeur-éditeur-modérateur-dictateur de ce site, et du planificateur de voyages Talaria.

Écrire un nouveau commentaire
Recevoir par email les commentaires publiés sur cette page :