Stavanger : Pelago modernise sa randonneuse

Stavanger : Pelago modernise sa randonneuse
Les Vélos Migrateurs est un média participatif
consacré au voyage et à la randonnée à vélo.
En savoir plus - Nous rejoindre

Pelago vient de mettre à jour son modèle de randonneuse, le Stavanger. Une géométrie réajustée, plus d'œillets, un montage modernisé, et un look toujours très classe.

Pelago Stavanger - descriptif

Le fabricant finlandais, réputé pour son porte-bagages avant aux multiples variantes – le commuter rack – propose en premier lieu une dizaine de vélos acier.
Le Stavanger est leur modèle d'itinérance, présenté comme “un vélo d'aventures sur longues distances, optimisé pour le gravel et la randonnée”.

Comme bien des vélos de ce type, le Stavanger se caractérise par une bonne versatilité, propice aussi bien à la randonnée qu'aux sorties sportives ou au vélo-taf.

La nouvelle mouture présentée cette année offre de passer des pneus un peu plus larges (notamment en combinaison avec des garde-boues), de monter une tige de selle télescopiques, ou de glisser à l'intérieur des tubes les câbles d'une transmission électrique Shimano Di2 et d'un éclairage par moyeu-dynamo. Les roues sont maintenant montées par axes traversants pour plus de fermeté, tandis que le tube de direction a adopté une forme conique plus propice au montage alternatif de fourches carbone.
Pour finir, les œillets se sont multipliés sur le cadre et la fourche : deux paires dans le triangle principal, une en dessous du triangle, une sur le dessus du tube supérieur, et enfin un trio de chaque côté de la fourche. On notera également, outre les possibilités courantes de montages de porte-bagages, une paire d'œillets aux 2/3 hauts des haubans, pour des porte-bagages plus spécifiques aux sacoches de selles.

Géométrie variable

Comme le promet Pelago, les spécifications géométriques annoncées semblent propices à rouler chargé. On notera cependant que les mesures essentielles varient beaucoup sur le vaste panel de tailles proposées (pouvant accommoder des cyclistes de 1,46m à 2,10m environ) ; ceci afin d'optimiser le confort. Les angles des tubes de direction et de selle passeront ainsi de 70°/75° sur la plus petite taille à 72,5°/73° sur la plus grande, ce qui est assez différent. Les bases affichent une longueur constante des plus petites tailles jusqu'aux tailles moyennes, puis s'allongent progressivement dans les grandes tailles. Le boîtier de pédalier quant à lui est plus élevé sur les grandes tailles que sur les petites.

Cadre du Pelago Stavanger - profil

Le cadre du Stavanger est soudé au TIG à Taïwan, puis galvanisé contre la corrosion, et coloré à la poudre. Pelago l'a conçu dans une sélection de tubes chromoly qui lui ont permis de passer les tests de résistance VTT. Le boîtier de pédalier est cependant sur le format route (68mm, fileté), de même que les axes traversants (142/12mm et 100/12mm). La tige de selle sera quant à elle au diamètre 27,2mm.
Sur des roues de 700, on pourra chausser des pneus mesurant jusqu'à 50mm de large (ou 42mm avec garde-boues), tandis que pour une meilleure accroche sur chemins de terre, des roues en 650b permettront de monter du 57mm (soit 2,25”, ou 47mm avec garde-boues).
Les freins à disque sont en montage flat, sur disques de 140mm.

Taille 42 45 48 51 54 57 60 63
Cycliste 146-152 cm 152-158 cm 158-164 cm 164-172 cm 172-180 cm 180-186 cm 186-194 cm 194-210 cm
Tube supérieur (effectif) 505 520 535 555 575 595 610 625
Tube de selle 420 450 480 510 540 570 600 630
Entrejambes 725 747 768 798 822 852 886 916
Angle de direction 70° 71° 72° 72,5° 72,5° 72,5° 72,5° 72,5°
Angle de selle 75° 74,5° 74° 73,5° 73° 73° 73° 73°
Tube de direction 96 96 107 133 155 188 225 257
Bases 428 428 428 428 428 434 434 440
Chute du Boîtier 70 70 70 65 65 65 60 60
Stack 515 529 543 565 586 618 648 679
Reach 371 377 384 393 401 410 415 421
Chasse 58 58 58 58 58 58 58 58
Empattement 1016 1019 1021 1034 1049 1075 1092 1112

Le kit cadre (avec fourche acier) est vendu 925€.
https://pelagobicycles.com/stavanger-frameset/

Un montage plutôt sportif

Équipé d'une transmission Shimano GRX 600 à mono-plateau et de freins hydrauliques, le vélo pré-monté offre du matériel de qualité, mais paraît plus adapté à de brèves randonnées sportives qu'à des pérégrinations au long-cours.

Pour afficher ce média, vous devez accepter les cookies provenant de :
(Vous pouvez aussi consulter Les Vélos Migrateurs avec Firefox, qui bloque nativement les cookies externes.)

Le développement minimal de 1,94m n'est pas très favorable au passage de cols de montagne, chargé d'un matériel complet d'itinérance. Sans doute un pédalier de 30 dents aurait été plus propice que la quarantaine proposée ici (en combinaison avec une cassette 11 vitesse 11-42).

Les freins hydrauliques ne sont pas non plus l'option qu'on aurait privilégiée dans l'optique d'un grand voyage, du fait de la complexité de leur entretien. C'est néanmoins ce qui se fait de mieux en termes de puissance et de nuances de freinage.

Je n'ai pas trouvé de détails sur la selle Pelago Outback proposée sur ce montage, mais elle semble offrir un profil moins orienté confort que la Brooks B17 présente sur d'autres modèles de la marque. Son revêtement synthétique nécessitera en revanche un soin certainement moins pointilleux que le cuir.

Les roues sont issues de chez WTB, avec des jantes de 21mm (largeur interne) et 32 rayons pour une bonne solidité. Les pneus sont des Ridller en 700x45mm, un modèle orienté gravel.

Pour finir, le cintre de route Kalloy offre un léger évasement de 12°, et une largeur aux cocottes de 42 à 46cm selon la taille du vélo.

Le montage complet en taille 54 résulte en un poids de 12,1 Kg. Bien que Pelago ait revu son cadre dans l'optique permettre le montage d'une fourche carbone, cette option n'est pas proposée lors d'une commande sur leur site.
La facture s'élève ainsi à 2395€, avec la possibilité de faire chauffer un peu plus fort la carte bleue en ajoutant au bon de commande des porte-bagages ou un anti-vol.
https://pelagobicycles.com/stavanger/

Pour recevoir par email les nouvelles publications, inscrivez-vous.
32 billets 26 commentaires 15 votes karma : 60

Après cinq ans passés au Proche-Orient et en Amérique Centrale, ma belle et moi sommes venus au vélo par intérêt pour le voyage. D’abord un tour en notre Bretagne natale, puis quelques équipées sur des terrains plus relevés, et bientôt nous partions pour six mois de route entre Asie du Sud-Est et Asie Centrale.
Il m’est difficile à présent de concevoir un voyage sur un autre mode ; et pour toutes nos vacances ou presque, ainsi qu’un certain nombre de nos week-ends, nous chargeons le matériel de camping pour une échappée vélocipédique au grand air.

Informaticien à me heures perdues, je suis également le développeur-éditeur-modérateur-dictateur de ce site, et du planificateur de voyages Talaria.

Écrire un nouveau commentaire
Recevoir par email les commentaires publiés sur cette page :