Paparoa : Bikepacking (sous la pluie) en Nouvelle-Zélande

Paparoa : Bikepacking (sous la pluie) en Nouvelle-Zélande
Les Vélos Migrateurs est un média participatif
consacré au voyage et à la randonnée à vélo.
En savoir plus - Nous rejoindre

Forêts luxuriantes et landes battues par les vents ; falaises avec vue mer et plages de galets ; un peu de tarmac, beaucoup de sentiers sinueux, deux ou trois ponts suspendus, et pas mal de pluie (mais aussi des refuges chaleureux).
Pour promouvoir le millésime 2022 de son Unit X, Kona publie la vidéo d'une randonnée bikepacking en Nouvelle-Zélande. L’occasion pour nous de découvrir un itinéraire alléchant.

Pour afficher ce média, vous devez accepter les cookies provenant de :
(Vous pouvez aussi consulter Les Vélos Migrateurs avec Firefox, qui bloque nativement les cookies externes.)

La piste de Paparoa, longue de 56,2 km, est la dernière randonnée mixte de l'arrière-pays néo-zélandais. Elle rejoint la Heaphy Track et la Old Ghost Road, déjà extrêmement populaires comme destinations pour les randonnées à vélo. Son itinéraire de point à point est ce dont rêvent les randonneurs à vélo : des pentes parfaites, des vues incroyables, des refuges d’arrière-pays situés à des endroits épiques et quelques uns des plus beaux paysages de brousse que la Nouvelle-Zélande ait à offrir. La piste traverse la chaîne montagneuse de Paparoa, emmenant les cyclistes à travers des pics alpins, des paysages de karst calcaire et des forêts tropicales florissantes. Bien qu'elle puisse être parcourue en une journée, la route est ponctuée de trois refuges du Department of Conservation (DOC) pour encourager les gens à passer une nuit ou quelques jours. Chaque cabane met à disposition des usagers de la piste des lits superposés et des matelas, l'eau courante et des cuisinières à gaz. Les randonneurs doivent porter leur propre nourriture, leurs sacs de couchage et leurs vêtements, en particulier les vêtements de pluie. La chaîne Paparoa est située sur la côte ouest de la Nouvelle-Zélande, où il pleut 195 jours par an en moyenne, avec 3 000 mm de précipitations annuelles.

Pour afficher ce média, vous devez accepter les cookies provenant de :
(Vous pouvez aussi consulter Les Vélos Migrateurs avec Firefox, qui bloque nativement les cookies externes.)

Pour recevoir par email les nouvelles publications, inscrivez-vous.
50 billets 34 commentaires 19 évaluations karma : 76

Après cinq ans passés au Proche-Orient et en Amérique Centrale, ma belle et moi sommes venus au vélo par intérêt pour le voyage. D’abord un tour en notre Bretagne natale, puis quelques équipées sur des terrains plus relevés, et bientôt nous partions pour six mois de route entre Asie du Sud-Est et Asie Centrale.
Il m’est difficile à présent de concevoir un voyage sur un autre mode ; et pour toutes nos vacances ou presque, ainsi qu’un certain nombre de nos week-ends, nous chargeons le matériel de camping pour une échappée vélocipédique au grand air.

Informaticien à mes heures perdues, je suis également le développeur-éditeur-modérateur-dictateur de ce site, et du planificateur de voyages Talaria.

Écrire un nouveau commentaire
Recevoir par email les commentaires publiés sur cette page :